Qui sommes-nous? 

Les Amis du Devoir est un organisme à but non lucratif ayant pour mission de soutenir financièrement Le Devoir par des actions philanthropiques, par l’organisation d’activités-bénéfice et par l’élaboration de campagnes de financement. Ses activités sont encadrées par un conseil d’administration, au sein duquel siège le directeur en poste du Devoir. Les Amis du Devoir partage les mêmes valeurs que Le Devoir : le sens de la mission sociale, de la justice, de l’équité et de l’éducation.

Les Amis du Devoir contribue à la pérennité et au développement du Devoir en participant à la bonne santé financière du quotidien. Bien que basé en grande partie sur l’abonnement, son modèle d’affaires dépend des revenus publicitaires et des contributions des donateurs pour atteindre l’équilibre et la rentabilité.

  • Un peu plus de 2 millions de dollars ont été récoltés auprès de donateurs individuels et d’entreprises depuis 2015 grâce aux actions menées par les Amis du Devoir.
  • En date du 1er mars 2020, Les Amis du Devoir comptent 4 800 donateurs.

 

Historique

Pour Henri Bourassa, fondateur du Devoir, l’indépendance éditoriale du journal était une condition essentielle à l’accomplissement de sa mission. Cette indépendance morale s’est manifestée très tôt par une indépendance financière : dès les débuts du journal, Le Devoir ne peut être ni vendu, ni acheté. Il en est toujours ainsi, plus de 110 après sa fondation.

Puisqu’il ne bénéficiait du soutien financier d’aucun groupe, Le Devoir a dû intégrer très tôt la collecte de dons et les démarches philanthropiques à son modèle d’affaires. Dès 1916, Henri Bourassa lance un appel aux lecteurs du Devoir pour soutenir, grâce à leurs dons, les opérations du quotidien. Plusieurs sympathisants se mobilisent autour du projet. La société autonome ainsi formée hérite du nom qu’on lui connaît aujourd’hui : Les Amis du Devoir. En 1956, la société officialise son statut et s’enregistre légalement en tant qu’organisme à but non lucratif.

Encore à ce jour, les lecteurs et abonnés qui remettent des dons au Devoir sont considérés comme des « Amis » du quotidien.

 

La philanthropie dans le monde des médias

Comme tous les médias, Le Devoir évolue dans un marché de plus en plus compétitif et en pleine transformation. La migration massive des revenus publicitaires vers les grandes plateformes américaines (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), à l’origine de la fameuse « crise des médias », dure depuis plusieurs années maintenant. Le triste phénomène a fait de la précarité le pain quotidien de nombreux médias en rendant difficile l’atteinte de la rentabilité, et allant même jusqu’à menacer la survie de certains d’entre eux.

Depuis leur création, Les Amis du Devoir ont mené plusieurs campagnes de financement majeures pour aider Le Devoir à poursuivre ses activités malgré les pertes de revenus. Le succès de ces campagnes révèle le caractère essentiel de la philanthropie – et donc de l’apport de ses précieux donateurs – pour assurer la pérennité du Devoir.

Plus récemment, la pandémie de COVID-19 et le ralentissement économique qu’elle a entraîné dans son sillage ont encore mis à l’épreuve la stabilité financière du Devoir. Fidèle à sa mission première, Les Amis du Devoir lance en septembre 2020 une autre campagne majeure sous le thème « Donnez-vous une autre voix ».

 

Les Amis du Devoir ne peuvent actuellement remettre de reçus pour dons de charité. Des démarches à cet effet sont en cours avec les différentes instances gouvernementales, mais il est difficile d’en évaluer les chances de succès. Toutes les mises à jour concernant l’évolution de ce dossier seront diffusées dans la section NOUVELLES du site web.