Événement virtuel

Presse étudiante: les médias étudiants se distinguent, malgré la pandémie

20 mai 2021
Le jeudi 20 mai ont été dévoilés les lauréats 2021 du Devoir de la presse étudiante. Cinq bourses ont été remises au cours de l’événement virtuel afin de soutenir le journalisme étudiant.

Pandémie oblige, la remise de prix annuelle du Devoir de la presse étudiante s’est déroulée de façon entièrement virtuelle pour une deuxième année de suite. Comme à l’habitude, l’événement a débuté par un échange animé par Le Devoir, suivi de la remise des prix.

La première partie a été consacrée aux enjeux qui touchent les étudiants, à l’aube de leur début de carrière : les possibilités d’emploi, les grandes tendances dans le monde du travail et les questions de santé mentale ont été abordées par les journalistes du Devoir et les expertes invités, Corinne Prost et Nathalie Plaat. Animées par le directeur, Brian Myles, les discussions ont permis de répondre avec humanité et optimisme aux préoccupations de la jeune génération.

La seconde partie a été l’occasion de remettre cinq bourses en argent aux médias et aux étudiants lauréats. Les Amis du Devoir et le cabinet National ont remis deux prix Médias de même valeur (1500 $) au collégial, ainsi qu’un grand prix de 2500 $ et un prix Coup de cœur (500 $) pour le volet universitaire. La Fondation René-Lévesque a remis encore cette année une bourse de 1000 $ à un étudiant ayant fait preuve de leadership dans l’exercice de ses fonctions.

LAURÉATS

Au niveau collégial, les jurés ont attribué le prix Médias académique au journal La Pige, du cégep de Jonquière. Les jurés ont salué le travail de la cohorte, la touche locale des reportages de même que le courage des étudiants, qui n’ont pas hésité à se rendre sur le terrain malgré les risques. Dans la catégorie Médias coopératifs, c’est le journal L’Exilé, du cégep du Vieux Montréal qui a été récompensé. Ce journal étudiant a vu le jour en pleine pandémie; les jurés ont ainsi été grandement impressionnés par la passion et la volonté de la toute jeune équipe, de même que par la variété des contenus produits.

Au niveau universitaire, le prix Coup de cœur a été attribué à Marie-Soleil Brault, Julien Forest et Sandrine Côté du journal L’Apostrophe, de l’UQAM, pour leur article « Un vent de changement : énergie éolienne et réconciliation ». Les jurés ont ainsi souligné « [l]a qualité de la recherche et du visuel ainsi que la variété des intervenants […] » du projet. Le journal L’Exemplaire, du Département d’information et de communication de l’Université Laval, s’est quant à lui vu remettre le prix Médias pour l’excellence des articles soumis, qui se sont démarqués par la qualité de la recherche, la présentation visuelle et l’originalité des thèmes choisis.

Enfin, c’est avec émotions que Noémi Brind’Amour-Knackstedt, rédactrice en chef du Pigeon Dissident, le journal des étudiants et étudiantes en droit de l’Université de Montréal, s’est vu remettre le prix René-Lévesque. Sa rigueur, ses réalisations, de même que son style rédactionnel sensible et avisé ont été hautement appréciés par le jury.

Pour plus d'information, visitez le site web de la presse étudiante, au www.ledevoirdelapresseetudiante.org

Cliquez ici pour visionner l'événement virtuel.

À PROPOS

Le Devoir de la presse étudiante récompense chaque année la qualité des médias étudiants québécois et le travail des équipes qui les réalisent. Ce concours est présenté par Le Devoir et Les Amis du Devoir, en partenariat avec la firme de relations publiques National, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec et la Fondation René-Lévesque